Sylvie

Je suis Sylvie, j’ai 38 ans et suis française.
Je suis la compagne d’Andrea depuis quelques mois et en janvier 2015, lorsqu’il m’a dit vouloir commencer un nouveau voyage, j’ai souhaité le faire aussi, tout d’abord et je ne vais pas le cacher… pour être avec lui, puis pour l’aider et le soutenir dans son projet de construction de puits, et enfin pour voyager et faire des découvertes et des nouvelles aventures.
Bien que soutenant Andrea dans la construction de puits en Afrique, mon projet, dans un futur que j’aimerais proche, serait d’aider à la construction d’écoles en Afrique.

Afin de récolter de l’argent pour la construction de puits, Andrea prépare des dîners : vegan, ou végétarien car c’est son métier.
Moi, j’aide Andrea à préparer les repas avec mes petits moyens car je n’ai jamais travaillé dans la cuisine et je donne des cours de yoga.

En effet en mai 2014, j’ai décidé de faire une formation pour devenir professeur de yoga. J’ai réalisé ce rêve en juillet 2014, aux États Unis, en Floride.
J’ai ensuite eu la chance de pouvoir faire une deuxième formation de 2 mois en octobre et novembre quelques mois après.
C’est à cette deuxième formation que j’ai pu réaliser, que Andrea et moi nous sommes rencontrés.

Depuis mes 22 ans, j’exercais le métier de comptable en cabinet comptable.
Je n’avancais pas dans ma vie et n’avais pas une vie très saine, je ne pratiquais plus aucun sport, je ne mangeais pas bien et commençais à m’enfermer dans la dépression.
J’avais souvent des problèmes de dos et un jour, un gros lumbago m’a totalement paralysé pendant plusieurs heures, c’est ce qui m’a fait prendre conscience que je devais changer mon mode de vie.
J’ai commencé à faire du yoga dans la chaleur et suis devenue complètement addicte à cette pratique.
En 4 ans, j’ai fait environ 900 cours de yoga.

Depuis janvier 2013, j’avais moins de disponibilité pour moi et ai du diminuer le nombre de cours de yoga hebdomadaire qui est passé de 6 à 2, c’était alors que j’ai de nouveau recommencé à connaître des périodes un peu dépressives.

Début 2014, j’ai commencé à me poser des questions sur ma vie et mes envies de changement et de voyage et lorsque mon studio de yoga a fermé ses portes en mars 2014, 2 mois après j’ai eu le declique et ai compris que je devais faire de ma passion, le yoga, un métier.

J’ai quitté mon métier en janvier 2015 et aujourd’hui travaille à vivre dans la félicité.
image